monomur

25
avr 2019

La brique monomur pour une maison saine et solide

La construction de maison en briques n’est pas récente et plutôt répandue, même si les parpaings occupent une grande part du marché. La plupart des constructeurs vous proposeront de construire votre maison en briques ou en béton. Mais depuis le début des années 2000, une nouvelle brique a fait son apparition, la brique monomur, qui a séduit de nombreux constructeurs de maisons individuelles.


La brique monomur, pour des murs durables et bien isolés.

Composée d’argile pour la brique monomur en terre cuite, ou d’un mélange de sable, chaux, ciment et d’eau pour la brique thermopierre, sa structure intrinsèque lui confère un grand pouvoir isolant grâce à la présence de nombreuses alvéoles d’air. Car l’air est finalement l’un des meilleurs isolants. Elle est par conséquent deux fois plus épaisse que la brique classique, et mesure entre 30 et 45 cm d’épaisseur.
Fabrice Parisel, directeur commercial de Maisons Delmas, qui construit des maisons en briques monomur « bgv’thermo » de la gamme Ecobric de Bouyer Leroux, a accepté de nous renseigner au sujet de cette technique constructive. « La brique classique permet de construire la structure porteuse au bâtiment, sur laquelle on ajoute ensuite une couche isolante. La brique monomur, en revanche, constitue à elle seule la structure porteuse et l’isolant. C’est ce qu’on appelle l’isolation répartie. »

delmas-saint-aygulf

Le modèle Saint Aygulf de Maisons Delmas

La brique monomur suffit à elle seule pour isoler les murs de la maison, mais celle-ci peut toute fois être limitée dans les régions très froides. Il est alors possible, et recommandé, d’ajouter une mince couche isolante. Toutefois, cet ajout d’un isolant peut diminuer les qualités de la brique monomur. Vérifiez donc si le choix de ce matériau est conseillé si vous habitez dans une région où les températures sont très souvent basses.


Un confort thermique assuré été comme hiver

La brique monomur possède deux atouts principaux :

  • un très bon confort thermique hiver comme été,
  • une très bonne qualité de l’air intérieur, à l’heure où l’on sait que nos intérieurs sont plus pollués que l’extérieur.
Par ailleurs, son inertie thermique ainsi que son déphasage (entre 18h et 20h) sont très performants, ce qui en fait un matériau intéressant en termes de confort :

Elle permet d’apporter de la chaleur en hiver, en évitant notamment le phénomène de parois froides, mais également de conserver la fraîcheur intérieure en été.

Elle joue le rôle de régulateur thermique, limitant ainsi les consommations énergétiques, ce qui entraîne une diminution de l’utilisation du chauffage et de la climatisation.
Composée de matières premières 100% naturelles, la brique est un matériau de construction de haute qualité environnementale. Absorbant cinq fois moins d’eau qu’une brique classique, elle évite la formation de condensation, et donc de moisissure.

Enfin, autre avantage, précise Fabrice Parisel, « la brique monomur ne dégage aucun composé organique volatile (COV), ni polluant ou allergène, ce qui garantit une meilleure qualité de l’air intérieur de votre maison. »


Plus chère à l’achat mais plus économe au quotidien.

La brique monomur est un peu plus chère à l’achat que la brique classique. Cependant, ses avantages sont nombreux (surcoût d’environ 2 000 € à 3 000 € pour une maison selon sa surface). « La durée de vie d’une maison en brique monomur est d’au minimum 100 ans. Il sera sûrement nécessaire de refaire le crépis extérieur ou le plâtre intérieur mais la structure de votre maison restera intacte », explique Fabrice Parisel. Par ailleurs, sa structure porteuse/isolante permet de gagner du temps sur le chantier (environ 30%). Et si en plus du confort, vous êtes sensibles à la protection de l’environnement, sachez que la construction d’une maison en brique monomur consomme 80 % d’eau en moins et 30 fois moins de mortier sur le chantier de construction.


carolyn-delmas

Le modèle Carolyn de Maisons Delmas